Stop-Linky 46
Les couacs du bourbier
On s'en doutait dès le début :
désormais nous avons de nombreuses preuves.

L'Opération Linky est une vaste arnaque manigancée par Enedis,
qui a orchestré la tromperie des autorités et du public
à une grande échelle dans ses seuls propres intérêts.
P Monloubou nous a mis la puce à l'oreille avec ses déclarations
discordantes suivies de son affirmation qu'il était déjà
"un opérateur de Big Data" avec 35 millions de "capteurs".

1. Maintenant nous savons que CapGemini Consulting
qui a validé le projet et l'approuvé auprès de la CRE
à une échelle industrielle et nationale
était rémunéré par ENEDIS.

2. Le CSTB, mandaté par l'ANSES, a mesuré les émissions du CPL.
Ses résultats étaient moins optimistes que ceux de Enedis
- ce qui nous faisait penser qu'ils devaient être plus réalistes.
Pauvre de nous.
Finalement il s'avère qu'il avait falsifié les niveaux mesurés
le seul jour du test : avant et après ils étaient plus élevés.
Le vrai niveau serait au moins 100 fois plus fort que celui annoncé -
et cela en quasi-permanence - contrairement à la durée prétendue
par Enedis de "une minute par jour".

3. Et la cérise sur le gâteau est la révelation que la Présidente du TGI de Caen,
qui a débouté tous les plaignants anti-Linky y compris les électrosensibles
est l'épouse du directeur général d'une société partenaire d'EDF.
(voir l'article suivant)

Vous pouvez télécharger le rapport du cabinet d'avocats MySmartCab.
Les preuves de toutes ces affirmations seront ajoutées au fur et à mesure.
Le TGI de Caen sous la présidence de Mme Joëlle MUNIER
a débouté l'ensemble des plaignants anti-Linky -
y compris les électrosensibles
contrairement aux TGI de Toulouse, Bordeaux, Foix et Tours.
Cette décision surprenante pour des raisons des plus étonnantes
a soulevé la curiosité des avocats ainsi que des interrogations :
après investigation il s'avère que l'époux de la magistrate est le
Directeur Général de "PromoLogis" - un bailleur social important à Toulouse
qui travaille main dans la main avec EDF
et utilise des données personnelles du type collecté par Linky.

Le comble est que ladite MUNIER est aussi
Présidente de la Confédération des Présidents des TGI
et membre de la commission déontologique !
En tant que telle en 2015 elle leur a fait un long discours
sur l'importance du droit au procès équitable garanti
par l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme ;
ainsi que l'obligation de la déclaration d'intérêt.
Elle a dû traverser un petit moment d'inattention
en omettant de se déporter...
Enedis a envoyé une lettre à certains abonnés
au sujet d'un "défaut potentiel" de certains disjoncteurs.
Elle annonce que "L'un de nos fournisseurs... nous a informés..."
de ce défaut qui toucherait
"...potentiellement à la sécurité de l'installation
avec risque potentiel à la personne."

Voyons...
1. il s'agit du disjonteur principal - connu sous de le nom de
Disjoncteur de Branchement ou bien
AGCP - Appareil Général de Coupure Principal.
Ce disjoncteur fait partie du réseau de distribution.
Ses rôles principaux sont :
a. limiter la puissance (courant) que l'abonné peut tirer
b. empêcher l'abonné de contourner le compteur (tricher...)
c. permettre d'isoler l'installation entière du réseau.
Contrairement à ce qu'ils disent il a une fonction accessoire
et mineure de protection de l'installation
et un rapport très lointain avec celle de la personne.

2. Enedis parle "d'un fournisseur" ;
mais si on visite le site dédié pour savoir si son compteur
peut être concerné, ils montrent les photos de
neuf modèles produits par huit fabricants.
Vous disiez ?

Loin de moi de douter de la bienveillance de notre distributeur préféré,
mais il semblerait que son geste généreux
profiterait principalement à lui-même.
Nicolas Hulot s'est enfin rendu compte que rien ne va plus.
Un peu tardivement, face à la pression populaire
il a demandé à Enedis de revoir sa copie.
Excédés par sa façon de procéder le personnel intensifie sa résistance.
Ils souhaitent un retour à un vrai Service Public -
et non pas un exploitant au service des capitalistes.
Marre de voir leurs postes remplacés par des sous-traitants,
ceux des releveurs par des espions électroniques...
...l'inégalité des tarifs en hausse pour les usagers...

En Haute-Loire les techniciens ont retiré 190 modules GPRS des concentrateurs.
Les compteurs continuent à compter et les clients ne sont pas dérangés
- mais les données collectées ne sont plus remontées aux fournisseurs.

Dans les Bouches du Rhône environ 300 sites Enedis et GRDF
sont impliqués - dont plus que la moitié bloqués ou occupés.
Les électriciens ont passé des centaines de milliers de clients
en "heures creuses" permanentes !
- pour montrer comment pourrait être un service public
géré dans l'intérêt des consommateurs.

La Presse n'en parle pas beaucoup...
subirait-elle la pression des Barons ?

Qu'est-ce que ça tombe mal...
ce n'est pas pour rien qu'ils vont dépenser une fortune
pour faire des pubs Linky-sympa pendant des matchs de foot.

PS - Le CGT sait où il faut frapper ...heu, couper
...on dirait que Jupi et Eddy sont visés.
- les grévistes de GRDF ont coupé le gaz à l'Élysée :
la plus grosse orbe gazeuse va devenir toute froide.
- les électriciens ont coupé le courant lors d'une réunion de Philou
- plus de son, pas d'éclairage.
De nombreuses sources confirment que les compteurs -
(faisant partie des ouvrages du réseau de distribution basse tension)
- appartiennent aux communes.

ERDF l'avait déjà écrit sur une plaquette en 2015
puis Enedis l'a répété sur une autre en 2016
("Tout savoir sur Linky") :
"…le compteur n’appartient pas au client.
Il est la propriété des collectivités locales..."

Emmanuel Walls (Ministre de l'Intérieur) a écrit à Jean-Louis Masson
" ...les ouvrages des réseaux publics de distribution...
...appartiennent aux collectivités territoriales."

L'Association des Maires de France précise
"La mise à disposition n’emporte pas transfert de propriété,
ainsi la communauté bénéficiaire
ne pourra en aucun cas décider de céder les biens."

"Maire-Info" - un autre site de l'AMF - déclare aussi que
"Notamment, la question de la propriété de ces compteurs
est aujourd'hui clairement tranchée."
Charles-Antoine Gautier, chef du département Énergie de la FNCCR
(Fédération nationale des collectivités concédantes et régies),
revient pour Maire info sur le déploiement des compteurs intelligents Linky...
"Les collectivités seront bien propriétaires des compteurs Linky"

La Caisse des Dépôts des Territoires affirme que
"À l'heure actuelle, les compteurs
comme le réseau de distribution (hors haute tension)
appartiennent en effet aux collectivités locales. "

La Cour des Comptes l'a confirmé dans son rapport annuel en 2018
"Les réseaux publics de distribution
restent néanmoins la propriété des communes
..."

En voici un recueil avec les références.


Notez bien que
Les « collectivités territoriales » sont gérées
par une assemblée délibérante élue au suffrage universel
(voir le site gouvernemental "Vie Publique").
La Fédération à laquelle la commune a délégué la compétence
de la gestion du réseau électrique basse tension
ne peut pas être considérée comme une collectivité territoriale
car elle n’est pas administrée de cette façon.
Enedis prétend que si votre compteur est barricadé
ils ne peuvent pas y accèder pour faire un relevé.
Pourtant si vous avez un compteur classique électronique
il y a une solution très simple.
Si votre coffret est équipé d'un "téléreport"
- beaucoup le sont - mais sans être raccordés au compteur !
il suffit que le releveur y approche son lecteur
pour obtenir votre relevé sans ouvrir la porte
(à propos, ça n'a aucun rapport avec le téléaffichage du Linky).

Le hic est que c'est eux qui doivent le raccorder
et ils vont désormis refuser en disant qu'il faut prendre un Linky
De toute façon ils préfèrent supprimer les postes de releveur.

Voir l'article sur les compteurs électroniques
dans la rubrique "Articles techniques".
- L'Assemblée Nationale n'a pas retenu
l'amendement de Loïc Prud'Homme
visant à accorder explicitement le droit aux usagers
de refuser le compteur Linky.
- Le Sénat n'a pas retenu
l'amendement dans le même sens de Florence Lassarade.

Et alors ?
Le fait de NE PAS APPROUVER un amendement
n'équivaut pas à APPROUVER LE CONTRAIRE !

Ces rejets des amendements ne retirent rien au droit déjà existant
des usagers à REFUSER l'installation des Linky chez eux.
De nombreuses sources qui font autorité le confirment
La dernière à confirmer qu'on peut refuser un Linky
était Gladys Larose
- responsable de la communication du programme Linky.
A Laxou (près de Nancy en Meurthe-et-Moselle)
un jeune homme de 44 ans
a péri dans l'incendie de son appartement
(sans doute d'une intoxication par la fumée noire épaisse).
Selon les pompiers
"Le compteur électrique fondu
témoignait d’un important dégagement de chaleur"


On notera qu'à Laxou
le déploiement des compteurs Linky est déjà complet.
Enedis a fait un petit lapsus :
après avoir nié qu'il pouvait s'agir d'un Linky
ils ont affirmé dans un communiqué :
"Le compteur Linky est parfaitement intact" !!!

Certaines victimes ont affirmé qu'il faut réagir très vite
car les "nettoyeurs" d'Enedis arrivent
plus vite que la lumière ...heu que l'électricité (même vitesse)
...pour effacer les traces...

"Promotelec" est une association à but non lucratif
- malgre son nom pas très appétisant
(de toute façon pour moi qui ne le trouve pas très neutre).
Mais elle a publié récemment une mise en garde
contre les dangers réels possibles
suite à la pose d'un compteur "Linky".
Tout n'a pas été prévu pour protéger l'usager
- c'est à lui de se débrouiller tout seul et à ses frais.
comme j'aurais voulu le faire pour plusieurs raisons :
  1. préférer un fournisseur "vert"
  2. faire des économies
  3. affaiblir Enedis à travers EDF
Il y a un piège de taille :
  1. même un fournisseur "vert"
    vous fait signer systématiquement
    les nouvelles conditions "DGARD" d'Enedis
    qui l'autorisent explicitement à poser un compteur Linky !
    ("Dans le cadre du déploiement des Compteurs Communicants,
    le Client doit laisser Enedis procéder au remplacement du Compteur
    ...")
  2. le plus vert est le plus cher
    (Enercoop - ~+18% par rapport à EDF)
    D'autres le sont moins.
  3. EDF est déjà en faillite, soutenue par l'État
    son actionnaire majoritaire à 83%.
    Si ce n'est pas l'usager qui paye, ce sera le contribuable.

"Direct Energie" à été mise en demeure par la CNIL
qui estime qu'elle ne respecte pas les conditions
autorisant la collecte des données personnelles.
C'est quoi un fournisseur vert déjà ?
26 députés - copains-à-Macron - se sont pliés à la volonté jupitérienne
en adhérant à une "tribune" du Monde louangeant les vertus du Linky.

Mais il n'y a rien de nouveau - leur niveau intellectuel
se résume à un radotage des mensonges d'Enedis
avec moins de capacité analytique qu'un perroquet.

Manifestez-vous auprès de vos députés LREM !
(En principe le rôle d'un député - comme celui d'un maire -
est de représenter les intérêts des ses électeurs.
Ils sont nombreux à l'oublier...)
Patrice Cahart, Inspecteur Général des Finances honoraire,
l'avait déjà dit (voir ci-dessous),
la Cour des Comptes vient de le confirmer :

Linky est un loser.

Michèle Rivasi, députée européenne,
demande un moratoire du déploiement du Linky
afin de répondre aux critiques de la Cour des Comptes.

"ENEDIS est la honte du service public."

(Reportage de France 2 dans les Vidéos.)
L'Europe n'oblige PAS le déploiement de compteurs
« intelligents » sur le territoire de ses États membres.

Une lettre de La Direction Générale de l’Énergie
de la Commission Européenne
en réponse aux interrogations de M Daniel MARCELIN,
Président de l'Association Côte d'Émeraude
pour l'Environnement et la Qualité de la Vie précise :
« En ce qui concerne la portée et l’exhaustivité
de l’évaluation économique du déploiement des
compteurs intelligents en France effectuée par les autorités nationales,
je vous prie de noter que
les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions.
Il s’agit par exemple des scénarios envisageables,
à savoir le caractère obligatoire ou facultatif du déploiement
sur leur territoire, le remplacement éventuel des compteurs existants,
ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système,
ou de le faire plus tard."

Alors ne nous racontez plus que c'est imposé par l'Europe !!!
- c'est notre gouvernement sous la pression des industriels
qui a choisi cette voie.
LINKY va me facturer de l'énergie que je n'ai pas utilisée ???!!!
OUI
- et nous nous sommes équipés pour en mesurer combien.
Les résultats sont parfois surprenants.
Pour ceux qui aime les maths il y a aussi une feuille de tableur à télécharger
pour faire vos propres calculs.


(Il y a une liste du matériel de notre labo
dans la rubrique "Articles techniques")
LINKY sait ce que tu faisais hier soir !
(Jules regardait le match sur EuroSport pendant que
Chantal rechauffait les pizzas dans son four à induction.
Sa femme pensait qu'il faisait des heures sup'... )
M Monloubou a tout noté pour le rajouter à ton casier national...
Ushuaïa, le pantin d'EDF
(mécène de "sa" fondation de laquelle il aimerait se dissocier
car entre elle et "Eole" - qui commercialise ses shampooings toxiques -
elle est devenue trop gênante) souhaite
"Accélérer la diffusion
des compteurs intelligents et communicants"

Ladite fondation l'affirme sur son site ("Mesure 7"),
et il l'a confirmé lui-même sur France Inter le 01 décembre
à propos du compteur Linky -
avant il n'en voulait pas chez lui, maintenant il ne peut pas vivre sans :
"Je me suis fait une religion là-dessus",
(Vous pouvez l'écouter dans la rubrique "Videos")

Sinon il aurait fallu qu'il quitte son ministère
par délicatesse, n'est-ce pas?

Par contre il a confirmé - par écrit au maire de Loubaut
(attaqué par Enedis pour sa délibération) - que
"le refus de remplacement d'un compteur
par un particulier est possible"

Alors c'est définitif : parole de ministre...
Le JT de France 2 s'interroge sur les émissions des LINKY
(la propriété des communes) -
et explique la croissance de la Fronde.
(Regardez la vidéo)
 
Vérités et contrevérités
Patrice Cahart, Inspecteur Général des Finances honoraire, nous explique
- dans une Tribune du Monde - l'incohérence et l'imbécilité
de ce projet biscornu d'Enedis.
"35 millions de capteurs"
- le président d'Enedis explique au Journal du Net
les vraies raisons pour le déploiement des Linky
(Voir aussi l'organigramme des relations entre les fabricants et les opérateurs)
"On va discuter de ça autour d'une bonne table"
- comment Enedis amadoue les maires.
Plaintes et procès
L'action collective en justice de Me Christophe Léguevaques
a dépassé 5000 inscripions.
Corinne Lepage, avocate et ex-ministre de l’Environnement
s'est jointe à son cabinet en déposant un recours contre le gouvernement
demandant la suspension de la pose des compteurs Linky.
Enedis a été interdite en référé par le TGI de Grenoble
d'installer un Linky chez un couple qui a un fils électrosensible
(et condamnée aux frais et aux dépens)
Un particulier, accusé de violences ayant repoussé un poseur
qui insistait trop malgré son opposition, a été relaxé.