Stop-Linky 46
Le canard des Marais
Le maire de Cazals a écrit à Enedis pour
lui demander poliment de respecter les règles.
La réponse d'Enedis n'ayant montré aucune volonté de ce faire
le maire, soutenu particulièrement par une adjointe, a pris un arrêté
réglementant l'implantation des Linky sur la commune.

Il s'est avéré que la quasi-totalité du CM est en fait contre les Linky
mais aucun conseiller ne s'était exprimé lors des débats
ni voté clairement contre.
Le tir a été corrigé !
Enedis a remplacé deux compteurs défaillants à Cazals (46)
ainsi qu'un à Frayssinet-le-Gélat (46)
avec d'autres du même type
(l'ancien modèle normal).

Ce qui prouve qu'ils en ont encore dans leurs bésaces
et que le remplacement avec un Linky n'est pas inéluctable.

Voir aussi leurs réponses aux résidents de Bayonne et La Bastide (rubrique "Navarre")
Le Conseil Municipal de Frayssinet-le-Gélat
a pris une délibération - le 10 avril 2018 -
refusant le déclassement des compteurs existants
(propriété de la commune) et leur élimination
et refusant l'installation de compteurs communicants
ainsi que celle d'antennes relais GPRS
sur les postes de transformation de la Commune.

Trois mois après avoir tamponné leur délibération,
le sous-préfet de Gourdon a menacé le nouveau maire de représailles.
Sous sa pression anti-démocratique
le dernier a annulé la délibération lors d'un CM le 27 juillet.

Il est clair que nous vivons désormais dans la Sixième République
où l'État obtempère à la volonté d'un ancien Service Public
devenu exploitant capitaliste.
La maire de Prayssac a choisi d'envoyer une lettre molle à Enedis
- il était totalement prévisible que cette dernière ne respecterait pas ses demandes.

Le Directeur Territorial ne tient pas sa parole
(mais on sait bien que les paroles d'Enedis sont comme la neige en été).
Le sous-traitant continue à faire du forcing,
et emploie des ruses pour imposer le Linky à ceux qui le refusent
(faisant semblant d'accepter les refus des usagers - rassurés -
ils passent sournoisement quand même).
(début juillet ils avaient posé plus de 860.)

Mais Madame la Maire a déclaré dans une lettre au particuliers :
«...je vous confirme que l'usager peut exercer son droit de refus
qu'il soit propriétaire ou locataire...
...l'opérateur chargé de la pose des compteurs Linky
doit garantir aux usagers la liberté d'exercer leur choix
à titre individuel et sans pression
pour refuser ou accepter l'accès à leur logement ou propriété,
refuser ou accepter la pose d'un tel compteur,
refuser ou accepter que les données collectées par le compteur
soient transmises à des tiers commerciaux de l'opérateur
. »

Les permanences ne se sont pas avérés productives.
On était plusieurs à la première et le représentant d'Enedis
n'a pas apprécié les critiques de ses propos.
Aux suivants les gens ont été admis individuellement par le chien de garde
selon la tête du client (dont peu sont venus) et le collectif exclu.
Les Arques poursuit ses manigances malhonnêtes.
Des tentatives de censure,
le refus d'entrée du public à un Conseil Municipal
suivi d'un faux compte-rendu...

Vous pouvez lire le rapport complet
(avec les pièces justificatives).
Souvenez-vous du premier article
(remonté juste ci-dessous).
Aux Arques le maire était tout fier d'être le premier
à avoir pris un arrêté interdisant les Linky (en mai 2016).
Ça n'a pas duré longtemps
- six mois plus tard l'arrêté a été abrogé.
Malgré la volonté exprimée par de nombreux administrés
(qui ne peuvent pas compter sur les mairies pour les informer
- c'est aux collectifs que cette nécessité revient),
certains maires ne réagissent pas...
- ils ne programment pas de débats en Conseil Municipal
et ils ne prennent ni de délibérations ni d'arrêtés
pour protéger les citoyens.

Égarés par les mensonges d'Enedis
répétés par d'autres intéressés confortés par l'administration,
ils restent mal informés et ne comprennent pas le dossier "Linky"
- toutes ses implications et tous ses risques
(y compris celui de ne pas être ré-élus...).

Dans le souci de les éclairer nous vous proposons
un modèle de lettre comportant de nombreux arguments,
chacun appuyé par des articles de loi,
que vous pouvez reproduire et adapter librement
pour votre mairie ;
ainsi que deux recueils d'affirmations
par des sources qui font autorité :
La propriété des compteurs électriques
et le droit des propriétaires de refuser leur pose.

Vous pouvez les utiliser dans leur intégralité ou
en extraire les parties qui vous intéressent.

Voir également les rubriques ci-dessous
(qui flottent à la surface du bourbier).
Montcuq en Quercy Blanc
a édité une vraie œuvre de référence détaillée
sur les enjeux environnementaux et économiques
du programme "Linky" :
"comment Enedis fait échouer la Transition Énergétique..."
Mise à jour fin juillet
Félicitations à Élisabeth


L'association Quercy Blanc Environnement vous invite à la contacter
(via "Montcuq" sur le formulaire du site.)
Les Linky sont déjà parmi nous
et la marée noire (heu... jaune-vert fluo, c'est plus toxique)
s'approche et s'étale progressivement sur d'autres communes
(mise à jour environ une fois par mois)
Vous pouvez aussi suivre l'avancement de l'épizootie
chez le pollueur en direct...
Des mesures effectuées à Cahors dans un quartier résidentiel
où il ne reste que 2 maisons sans compteurs Linky
ont revélé des niveaux de rayonnements électromagnétiques
surprenants (même en plein air...).
Vous pouvez télécharger le rapport technique détaillé
dans la rubrique "Documents divers" -> "Votre santé".
Le Conseil Municipal de St CLAIR
ne sait pas ce qu'il veut.
Après avoir pris une délibération à l'unanimité, le 18 janvier 2018
(que les compteurs LINKY ne doivent pas être installés sur sa commune)
un mois seulement plus tard elle a été abrogée.
(Les ARQUES a fait pareil mais après 6 mois...)
La raison donnée est que les habitants
ayant signalé leur opposition
n'étaient pas assez nombreux !
Ces CM bipolaires semblent prendre des décisions à la légère
sans assez se renseigner ni réfléchir...
- ou serait-il le cas qu'ils auraient subi de la pression
de l'extérieur ?
Nous avons des exemples de lettres menaçantes adressées
aux communes par Enedis et par des Prefets
que nous publierons après les avoir anonymisées.
Nous avons été accueillis chaleureusement
au Bureau de la Communauté des Communes CAZALS - SALVIAC.
Linky - répéteurs ou "re-pétards" ?
- deux nouvelles explosions à Toulouse
Regardez ce qui vous attend...
Star Wars 99 - le retour du WiFi infanticide
Je crois halluciner - "dix ans après"
le Conseil Général du Lot prévoit d'équiper
tous les collèges (à partir du sixième)

avec 1000 tablettes tactiles connectées par WiFi.
(si, il y a un rapport avec Linky).
Interdit dans toutes les écoles dans d'autres pays européens...